Comment améliorer l’organisation d’une entreprise ?

Publié le : 12 décembre 20225 mins de lecture

Les entreprises sont capables d’identifier des problèmes spécifiques et disposent d’une série d’interventions pour les résoudre, mais elles fonctionnent souvent sans critères de développement plus larges, ou objectifs, qui doivent être respectés pour préserver la capacité des entreprises à être compétitives et à se développer. Voici quelques conseils pour améliorer l’organisation d’une entreprise.

Encouragez la coopération et soyez prêt pour le changement

L’objectif central pour améliorer l’organisation d’une entreprise est d’atteindre un objectif commun et d’éliminer les intérêts personnels déstabilisants. Pouvez-vous imaginer une entreprise qui pourrait survivre avec des membres ayant des motivations divergentes et des objectifs antagonistes ? Pourtant, la tentation d’agir à l’encontre des objectifs de l’organisation est grande. Les entreprises les plus efficaces et les plus progressistes investissent beaucoup de ressources dans la création de liens sociaux forts entre les employés. Les activités de groupe qui créent des liens interpersonnels peuvent sembler superflues aux personnes qui ne pensent pas que la socialisation est un véritable travail, mais en réalité, il s’agit de ponts émotionnels qui influencent les performances de manière positive.

Les entreprises qui doivent changer ne le font souvent pas et échouent parce qu’elles ont été incapables de s’adapter aux conditions changeantes et ont succombé à la vérité sans équivoque du capitalisme selon laquelle seuls les plus forts survivent. Dans les organisations efficaces, les leaders apportent le changement en générant un consensus, en créant un état d’esprit positif et en convainquant les autres de la valeur et de l’importance du changement. Rendez-vous sur un site spécialisé si vous voulez plus d’infos pour améliorer l’organisation d une entreprise.

Anticiper l’avenir et l’environnement de travail

Souvent, au fil du temps, de nombreuses entreprises sont incapables de répondre aux exigences des nouveaux marchés et des nouveaux goûts des consommateurs parce que les aspirations à long terme ont été contrecarrées par des impulsions à court terme. En fait, les cadres doivent faire face à de nombreuses impulsions à court terme. Le court terme est clair, les résultats sont plus sûrs et peuvent être très gratifiants. Mais les dirigeants doivent être capables de regarder au-delà des obstacles les plus immédiats pour voir ce qui se trouve au-delà. Il n’existe pas de formule pour la capacité à se projeter dans l’avenir, mais les dirigeants peuvent s’entourer de personnes compétentes et perspicaces qui remettent collectivement en question les hypothèses qui sous-tendent leurs actions actuelles afin d’imaginer d’autres possibilités pour améliorer l’organisation d’une entreprise.

Il est difficile de trouver des études qui ne confirment pas le lien entre la qualité de l’environnement de travail et la santé, la satisfaction et les performances des employés. Une tendance croissante est l’inclusion de la verdure dans la conception architecturale, compte tenu de ses avantages bien documentés pour la santé. Les recherches montrent que les employés qui ont plus de contacts avec la nature sont moins stressés et ont de meilleures capacités de résolution de problèmes, de contrôle des impulsions, de capacité d’attention et de productivité.

Diversifier la main-d’œuvre et promouvoir l’épanouissement personnel

Les projets complexes nécessitent un mélange de points de vue et de compétences différents pour être menés à bien de manière satisfaisante. De nombreuses études ont montré que la diversité des sexes et des ethnies améliore les performances des groupes de travail, des équipes de direction et des conseils d’administration lorsque les conditions d’intégration sont réunies. La façon dont s’opère la métamorphose du novice en expert se situe sur un continuum ancré entre deux extrêmes, l’un impliquant une évolution naturelle (nos caractéristiques et notre tempérament) et l’autre impliquant un effort (l’entraînement et la pratique). Les meilleures entreprises s’efforcent donc de calibrer les intérêts et les capacités de leurs employés par rapport au travail, en partant du principe que les employés qui sont absorbés et stimulés par leur travail sont plus engagés, plus performants et restent plus longtemps que ceux dont le travail ne correspond pas à leurs véritables intérêts et capacités.

Plan du site